Live Report : Week end Musical à Nice

scott par isaLe riche et jubilatoire week-end musical que nous venons de vivre commença le vendredi soir à 19h à la Cave Romagnan avec un concert du quintet de Fabien Mary, dont nous vous disions tout le bien que nous en pensions la semaine dernière (voir live report précédent).

Puis nous filâmes vers Villefranche sur Mer, à l’Espace Trinquette précisément, ravissant endroit situé au bord de l’eau  au Port de la Darse, pour écouter le quintet « Relaxin with Miles », hommage à l’album de Miles Davis du même nom par Fred D’Oelsnitz, trompette, Jean-Yves Rossi, sax ténor, Olivier Slama, piano, Olivier Giraudo contrebasse et Tony Brayer, batterie, Cool jazz de haut niveau, et un boeuf final avec un Selim Nini très inspiré en invité spécial.

fabien mary espace trinket

Puis nous reprîmes la route de Nice pour nous rendre au Shapko Bar, où  résonnaientt la basse et la voix de Scott Parker Allen, et son East Orange Funk (Ronnie Rae, claviers, Peter Thomas, batterie et vocaux). L’ancien accompagnateur de Prince nous régala de ses reprises de Stevie Wonder et de son mentor, ainsi que de quelques compositions, comme  toujours trempées dans ce funk en fusion qui le caractérise.

Retour à la Cave Romagnan le lendemain pour un concert d’un genre tout à fait différent, puisqu’il s’agissait d’un hommage à Thelonious Monk par le groupe Aldon  Malesco (Pierre Marcus, contrebasse, Béatrice Aluni, piano, Adrien Losco, sax ténor, Thierry Lebrun, guitare, et invité spécial, Jean-Luc Danna, batterie),qui se déchaîna sur les compositions du génial pianiste,  telles que les fameux « Straight no chaser » ou encore « Well you needn’t ». L’assistance, très nombreuse, fut ravie. Mention spéciale à Jean-Luc Danna, toujours aussi fascinant à regarder, tant son jeu  est expressif.

aldon males

Changement radical d’atmosphère  ensuite, avec le concert au Shapko de la chanteuse brésilienne Marcia Maria, qui était accompagnée de Jean-Marc Jafet à la basse électrique, de Robert Presti  au piano et de Luis Augusto à la batterie. Un régal de bossa nova et de latin jazz, emmené par un groupe soudé comme les doigts d’une main, ayant recréé ce son d’ensemble qu’ils avaient lorsqu’ils accompagnaient Marcia dans les années 90 à Paris, et qui s’est reformé pour une tournée. Fraîchement arrivés de la Note Bleue à Monaco, où ils s’étaient produits la veille Ils rentrèrent directement dans le vif du sujet, et Les standards de Jobim et de De Moraes, furent  transfigurés par la puissance de jeu du groupe.

marcia quartet


Le lendemain, retour au même endroit pour encore une fois quelque chose de radicalement différent : Power Triorg,  à savoir Fred D’Oelsnitz, orgue, Jonathan Gritella, guitare et Alain Asplanato, batterie ont joint leurs forces pour créer un jazz-rock furieux et inventif, dans l’esprit du génial précurseur du genre, le fameux Tony Williams Lifetime, Grand talent et grande virtuosité dans ce groupe qui est l’un des préférés de votre serviteur. Une musique d’une grande originalité aussi, avant-gardiste sans jamais perdre de vue  ni le swing ni le sens du blues. S’en suivit un boeuf inspiré avec les musiciens du groupe Buckshot Gala, présents dans l’assistance, avec Fred qui en profita pour sortir sa trompette.

fred par lolo


Un week-end qui prouve encore une fois, s’il en était besoin, l’extrême qualité et la richesse musicale de la région.

Photos : Isa dite La Zaza, Philou Antsirabe, Laurent Thareau & courtesy of La Note Bleue 

www.restaurant-trinquette-villefranche.com

caveromagnan.free.fr

shapkobar.fr

www.fabienmary.com

www.freddoelsnitz.fr

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone