Live Report : Week-End musical à Nice : Baptiste, Jean-Marc, Titi et les autres

Le long week end musical qui amena l’équipe du Jazzophone dans divers lieux musicaux de la ville de Nice débuta sur les chapeaux de roues le vendredi 3 mars à la Cave Romagnan, endroit incontournable du jazz niçois, avec une jam session impromptue intitulée « Zicos en vadrouille« .

Organisée autour du groupe de Pierre Marcus (contrebasse) avec Baptiste Herbin (alto sax) Fredéric Pérréard (piano) et Thomas Delor (batterie) cette jam session à laquelle participèrent également un Jean-Marc Jafet en pleine forme à la basse électrique, Jo Kaiat et Jérôme Vinson qui se succédèrent au piano, Ludovic Guivarch qui prit la batterie à son tour dans une ambiance à la fois surchauffée et bon enfant, avec un public visiblement ravi du cadeau qui lui était fait. Les standards de jazz se succédèrent, dans des interprétations et des improvisations échevelées.

Un grand moment de pure joie de jouer. Le lendemain, l’équipe se rendait Forum Nice Nord Pour assister au concert de Titi Robin,  Le guitariste virtuose était précédé sur scène par la jeune chanteuse Syna Awel qui oeuvre dans un style qui allie grooves urbains, rythmes chaloupés et musique orientale. Gros succès à l’applaudimètre pour la jeune femme et son groupe (Gustave Renard, guitare, compo / Cyril Cianciolo, guitare, flûte / Selim Sami, guembriste / Davy Sur, batterie) ; en particulier lors du dernier morceau qui lui donna l’occasion de nous faire une démonstration de danse orientale.

Puis ce fut au tour de Titi Robin de prendre possession de la scène accompagné de El Mehdi Nassouli (guembri, chant, percussions), Francis Varis (accordéon) et Alex Tran (percussions). Un set qui mêla les chants berbères venus du Maroc aux effluves flamenco et au jazz manouche. Un prestation qui commenca avec des mélodies de toute beauté, mais qui sembla assez répétitif dans la deuxième partie.

Au même moment ou presque, à la Cave Romagnan se déroulait un concert de Franck Taschini  (sax ténor) avec Fred D’Oelsnitz (piano et trompette), Simone Monnanni (Contrebasse) Piergiorgio Marchesini (Batterie) pour du jazz modal de haute tenue, strié par quelques échappées free.

Nous nous rendîmes le lendemain soir au Shapko Bar où se produisait de nouveau le quartet de Pierre Marcus, mais ici pour un véritable concert consacré aux compositions des membres du groupe, et dont la majorité figure sur  »Longue Attente« , 1er album du Quartet, sorti l’année dernière. Un bien beau set, qui dévoila aussi des nouvelles compositions, dont un »Bonsoircraaaan » dédié de manière parodique à Marc-Olivier Fogiel, et qui se termina par la traditionnelle jam session à laquelle se joignirent de nombreux musiciens dont le jeune et prometteur saxophoniste Joris Mallia. 

Il était 2h 30 du matin, et le temps d’un verre au bar, ainsi s’achevait ce long périple musical niçois. Nous rentrâmes chez nous les oreilles pleines de musique et le coeur en fête, pour nous reposer avant d’autres aventures musicales que ne nous manquerons pas de vous narrer ici.

Photos : Z@ius, Isa Lazza, Philou Antsirabe

www.nicemusiclive.fr

www.caveromagnan.free.fr

www.titirobin.com

www.baptisteherbin.com

www.pierre-marcus.com

www.shapkobar.fr

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.