#LIVEREPORT Jazz à Juan : Dhafer Youssef – Norah Jones

Une soirée en deux parties assez hétéroclites pour cette (presque) dernière journée du 58e Jazz à Juan. Le concert commence avec Dhafer Youssef, le musicien tunisien, devenu un véritable oud-héro, un Jimmy Page qui aurait emprunté le look de Marcus Miller.

Son luth en bandoulière, branché à un ampli, le traditionnel médiator en plume d’aigle dans la main droite, Dhafer Youssef peut commencer son show. Le set est un véritable spectacle, il parcourt la scène de long en large, il va faire des duos près de chacun de ses acolytes. Avec l’impressionnant contrebassiste Matt Brewer c’est presque un duel.  Le face à face est plus mélodique et délicat avec le pianiste Aaron Parks, des lignes croisées entre cordes frappées et cordes pincées. Les roulements vigoureux de Ferenc Nemeth n’arriveront pas à ôter son sourire au oudiste. Mais Dahfer Youssef chante aussi, un chant soufi, un chant magnétique, mélopée stridente et raffinée. Un chant qui a, à la fois, perturbé et conquis le public, venu surtout pour la belle Norah Jones. Elle ne va pas tarder à prendre place derrière le Steinway. Un trio jazz de haute volée l’accompagne Brian Blade à la batterie, Chris Thomas à la contrebasse,  ainsi qu’un organiste. On n’est pas publié chez Blue Note impunément. Un set (trop) intimiste qui a du mal à décoller malgré ces sidemen au top niveau ou sa reprise du « Don’t Be Denied » de Neil Young. Elle passe un moment à la guitare électrique, un très belle Fender Mustang rouge, le tempo s’accélère un brin, c’est l’heure du tube qui l’a révélé « Come Away With Me« . Après un passage à la six-cordes acoustique, « Sunrise« , elle retournera à son piano jusqu’au rappel. Un set de grande qualité, un peu mou néanmoins alors qu’elle sait être plus énergique en rockeuse avec ses Puss’n’Boots ou sautillante en country girl avec The Little Willies.

Rendez-vous au 59e Jazz à Juan.

http://www.dhaferyoussef.com

http://www.norahjones.com

https://www.jazzajuan.com

Ecrit par Jacques Lerognon

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone