#LiveReport : Rom Dravet 4tet au Festival So Jazz de la Colle-sur-Loup

C’est pour la clôture du Festival  « So Jazz », une série de concerts de jazz gratuits programmés et présentés par le pianiste Philippe Villaque l’équipe du Jazzophone  se rendit à la Colle-sur-Loup pour écouter le dernier concert de cette édition 2018, celui donné par le quartet du batteur Romain Dravet, natif de La Colle-sur-Loup qui jouait ce soir là devant un public lui étant acquis.  

Entouré de trois musiciens de haut niveau, Nicolas Luchi, à la basse électrique,

Philippe Ciminato, aux congas et percussions,

et surtout Jonathan  Idiagbonya, piano, réelle découverte, retenez ce nom (je sais, c’est pas facile…) Romain Dravet donna un concert absolument ébouriffant, à la couleur très latin jazz.

Dés le début, le ton fut donné, compositions « up -tempo », richesse rhythmique (fascinante entente entre batterie et percussions) sur laquelle se greffe un piano à la fois aérien et enraciné dans le blues, on navigue entre Herbie Hancock, Santana et le Buena Vista Social Club, dont ils interprètent d’ailleurs une composition, signée par le légendaire et regretté pianiste Ruben Gonzalez

Elle fut suivie d’une composition de Romain Dravet, qui figurait sur le premier album de son précédent groupe, le Rom D. Collective, « African Wisdom », puis ils enchantèrent avec une autre composition de Romain Dravet, toute récente celle là, avant de terminer le concert par une reprise enlevée du célébrissime « Caravan » de Duke Ellington & Juan Tizol. Et pour le rappel demandé à grands cris, nous eûmes droit à une longue et explosive version de « Night in Tunisia ». Un concert en tous points parfait, dans un cadre fort sympathique. Que demande le peuple ?

rdravet.wixsite.com/romain-dravet

lacollesurloup-tourisme.com/fr/agenda/so-jazz-festival-edition-2018

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone