#PORTRAIT Pierre Bertrand

Musicien à multiples casquettes, saxophoniste, flûtiste, arrangeur, compositeur, chef d’orchestre, Pierre Bertrand est l’un des phares de la musique de jazz (mais pas seulement) en France. Né à Cagnes-sur-Mer dans les années 70, le jeune Pierre Bertrand montre très tôt des dispositions pour la musique.

Comme beaucoup de musiciens niçois, il découvre le jazz à la Grande Parade du Jazz et va se passionner pour le saxophone alto, auquel il ajoutera par la suite le soprano et la flûte. Il va tout d’abord suivre des études au Conservatoire de Nice, où il s’intéresse aussi à l’harmonie et aux travaux d’arrangeur. Il obtient un premier prix de saxophone classique et de musique de chambre, puis intègre le CNSM de Paris où il obtient le Premier Prix d’harmonie, et le Diplôme de Formation supérieure de Jazz. En 1998 il fonde le PARIS JAZZ BIG BAND avec Nicolas Folmer et en assure la co-direction ainsi que l’écriture de son répertoire de création jusqu’à aujourd’hui. Il obtient avec cet orchestre la Victoire du Jazz « prix Franck Ténot » et le Django d’OR « artiste confirmé ».

En 2006, il fonde avec le bassiste Christian Pachiaudi et le batteur Alain Asplanato, le Nice Jazz Orchestra qu’il dirige depuis, un brillant orchestre qui comprend les meilleurs musiciens de jazz de la région, comme Amaury Filliard, guitare, Fred D’Oelsnitz, piano, Jean-Marc Baccarini, saxophone ou encore le regretté François Chassagnite à la trompette, pour n’en citer que quelques-uns. Avec cet orchestre il enregistre l’album « Festival » sorti en 2011, et qui constitue l’un des tout derniers enregistrements de François Chassagnite. En octobre 2012, il voit son travail de chef d’orchestre et d’arrangeur mis à l’honneur avec le disque d’André Ceccarelli « ULTIMO« . Sa carrière l’a aussi amené à des travailler avec des chanteurs de variétés; pour notre part, nous en retiendrons trois en particulier, car ils ont sauvent flirté avec le jazz : Claude Nougaro, Aznavour et Michel Fugain.

Volant de ses propres ailes, il a fondé le groupe « Caja Negra » qui mêle jazz et flamenco avec des musiciens venus des deux univers comme Louis Winsberg et Minino Garay. Il enregistre avec ce groupe deux albums, dont le tout récent « Joy » (2016) qui est sûrement l’une des choses les plus originales entendues en France ces dernières années. L’orchestre remportera un grand succès, en particulier dans la région, où il remplira le théâtre Francis Gag trois jours d’affilée et fera même une tournée en Amérique du Sud. Homme affable et plein d’humour, Pierre Bertrand est certainement l’un des musiciens les plus aventureux et passionnants à suivre en ce moment.

www.pierrebertrand.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone