RIP Sharon Jones, soul diva.

sharon-jones

Dans la déferlante de décès qui touchent notre musique (la semaine dernière, rien moins que Leonard Cohen, Victor Bailey etc Leon Russel sont tombés au champs d’honneur ), la camarde, qui ne nous a jamais pardonné de « semer des fleurs dans les trous de son nez » comme disait Brassens, qui lui aussi partit trop tôt, vient de faucher la grande chanteuse de soul music Sharon Jones  à l’âge de 60 ans.

Cette grande chanteuse au timbre rocailleux et à l’énergie scénique débordante de vitalité, connut pourtant un succès tardif mais mérité.  Née en 1956, à Augusta, Georgie, lieu de naissance de James Brown dont elle fut la choriste, elle possédait en elle ce sens inné de la soul music et du blues propres aux afro-américains natifs du Sud des Etats-Unis. Avec son groupe les Dap Kings, elle parcourait les scènes du monde entier, mettant le feu à chaque passage.  Nous avions pour notre part eu la chance de la voir au Nice Jazz Festival en 2012. Un grand souvenir qui restera ancré dans nos mémoires, tant fulgurant fut son concert  et agréable sa personnalité lors de l’interview qui suivit.

Elle connut récemment un regain de popularité avec sa reprise de  »This land is your land », hymne folk protestataire de Woody Guthrie, qui fut également couvert par Bruce Springsteen, que Sharon admirait beaucoup.

Une grande dame.

www.sharonjonesandthedapkings.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone