Sangoma Everett Trio & Enrico Rava au Festival Jazz Sous Les Bigaradiers

Enrico Rava et son Quintet en concert au Parc Floral de Paris (Vincennes); Enrico Rava : trompette / Gianluca Petrella : trombone / Giovanni Guidi : piano / Gabriele Evangelista : contrebasse / Fabrizio Sferra : batteriePour le grand concert de clôture du « Jazz Sous Les Bigaradiers », l’équipe du Jazzophone se rendit à l’Espace La Coupole à la Gaude, concert qui proposait une belle affiche avec, en première partie, la trompettiste Airelle Besson en duo avec le guitariste Nelson Veras,  et en deuxième partie le trio du batteur Sangoma Everett, avec en spécial guest, le trompettiste italien Enrico Rava.  

Si la première partie fut à nôtre humble avis, quelque peu soporifique et bien loin du jazz (on se rapprochait beaucoup plus de la musique classique ou contemporaine), la seconde partie réalisa tous les espoirs du (très) nombreux public venu applaudir ce quartet de très haut niveau. Rava, 77 ans au compteur, et un son à faire pâlir d’envie des biens plus jeunes  nous gratifia de quelques choruses d’anthologie. Bruno Ruder, pianiste que nous vîmes récemment avec Magma, se déchaîna sur les standards du bop interprétés par ce quartet décidément remarquable, Sangoma officia dans la grande tradition Roach,  Blakey, Elvin_Jones et Thomas Soulas, autodidacte de la contrebasse,  assura de solides fondations à cette construction jazzistique. Et, cerise sur le gâteau, ils furent rejoints pour le dernier morceau et les rappels, par Doudou Gouirand, saxophoniste niçois de la génération de Rava, et qui joua avec les plus grands, de Mal Waldron  à Don_Cherry, et c’est d’ailleurs une composition de ce dernier, qui clôtura le concert, avant l’inévitable rappel, qui consista en une version débridée du standard «  Besame mucho ». Nous quittâmes alors la Coupole, ravis d’avoir assisté à une telle rencontre. Merci à Alex Benvenuto et la Cie So What de nous offrir de tels moments,  et en route pour la vingtième !

www.enricorava.com

www.assowhat.free.fr

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Pingback: #LIVEREPORT #‎Festival‬ ‪#‎JazzAlaGaude‬ | Imago records & production

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone