Sur la piste d’un 33 tours – Archie Shepp

attica

Archie Shepp -1972 – Impulse!

Il pleut sur la Côte d’Azur et oui cela arrive. J’en profite pour faire du classement dans ma discothèque. Mes mains font défiler les disques, quand l’une d’elles s’arrête brusquement sur le chef d’oeuvre « Attica Blues » d’Archie Shepp.

En réécoutant ce disque je me dis qu’il devait sûrement pleuvoir le 21 août 1971, quand George Jackson fut assassiné par les gardiens dans la cour de la prison de San Quentin en tentant de s’évader.
Il pleuvait des coups, oui c’est sûr.
Au point que le meurtre de ce membre des Black Panther provoqua un mouvement de protestation dans la prison d’Attica situé dans l’état de New York.
La totalité des détenus d’Attica porte un brassard noir et refuse de participer aux activités de la prison. Le mouvement s’étend aux conditions de détention d’Attica, les détenus critiquant en particulier le racisme des gardiens. (Attica renfermait 2300 détenus pour une prison prévue pour 1600.)
Meilleures conditions de vie, l’accès aux soins, pour une meilleure éducation en prison, un salaire minimum et des revendications élémentaires comme des douches ou du papier toilette à volonté. Quarante-deux gardiens et civils administratifs furent pris en otage. Un Front de Libération d’Attica fut élu. Et après quatre jours de mutinerie et de négociation avec les autorités, Nelson Rockfeller, le gouverneur républicain, ordonne l’ordre à l’armée de lancer l’assaut.
Le bilan sera de 39 morts : 10 gardiens et 29 prisonniers.
Pendant cette période de fortes tensions raciales où le souvenir des émeutes de Watts en 1965 est encore fort, nombreux sont les artistes qui utilisent la musique pour laisser éclater leur colère (The Last Poets, Gil Scott Heron, Marvin Gaye, Nina Simone, The Watts Prophets…).

archie

Archie Shepp – Festival Popanalia à Biot en 2010. © Z@ius / Next Movement

Musicien engagé, Archie Shepp veut marquer son indignation. Le 24, 25 et 26 janvier 1972 il enregistre l’album « Attica Blues ». L’album commence par un véritable cri de rage et puissant. Mélangeant les styles, Shepp puise à la source des musiques populaires en étant accompagné par un big band de 37 musiciens et chanteurs. Le trompettiste et flûtiste Cal Massey compose 2 titres avant de s’éteindre le 25 octobre 1972. Le magnifique « Good Bye Sweet Pops » et l’émouvant titre « Quiet Dawn » sur lequel on peut entendre sa fille chanter. Entrecoupé par la voix de l’avocat engagé et médiateur lors des événements d’Attica, une forte rythmique accompagne les envolées du saxophone.
Au final « Attica Blues » se déroule comme une véritable bande originale d’un film qui fut, malheureusement, une réalité. Archie Shepp rend hommage aux insurgés et au combat des droits civiques en gravant dans la cire la bande sonore d’une révolution. Un vrai coup de génie dans sa discographie.

« Les passions exprimées par la musique sont sans doute moins évidentes, mais peut-être
plus fortes que des passions verbalisées. Elles expriment une autre vision du monde. »
Archie Shepp

attica

Archie Shepp -1972 – Impulse!

Tracklisting :
1 « Attica Blues » 4:47
2 « Invocation: Attica Blues » 0:19
3 « Steam (Part 1) » 5:07
4 « Invocation To Mr. Parker » 3:16
5 « Steam (Part 2) » 5:10
6 « Blues For Brother George Jackson » 4:00
7 « Invocation: Ballad For A Child » 0:29
8 « Ballad For A Child » 3:36
9 « Good-Bye Sweet Pops » 4:22
10 « Quiet Dawn » 6:12

Attica Blues Big Band le 05/07/15 au Big Band Festival des Jazz de St-Raphaël

Ecrit par Franck Delasoul

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone