Un livre sur le jazz : Miles in blue – L’onde de choc Kind of Blue

cbdff-coltrane3def

« Lorsqu’en 1959, au cœur de Manhattan, Miles Davis s’enferme dans une église désaffectée transformée en studio pour enregistrer à la tête d’un incroyable « dream sextet » (John Coltrane, Bill Evans, Cannonball Adderley, Wynton Kelly, Paul Chambers et Jimmy Cobb), l’album Kind Of Blue, il fait beaucoup plus que de graver le disque de jazz le plus connu et le plus vendu à ce jour à travers le monde : il met en marche une révolution musicale dont on mesure probablement encore mal aujourd’hui, un demi-siècle plus tard, les limites et la portée. »

Voilà les mots qui présentent ce livre, et on ne saurait mieux dire. A travers ce fascinant ouvrage, Richard Williams, ancien rédacteur en chef du Melody Maker rend compte à quel point cet album fut capital pour l’évolution de la musique américaine, voire occidentale en général, et ce jusqu’à nos jours.

Kind-CBS-1

Non seulement, l’album influence tout une génération de jazzmen, trouvant là une voie hors du be-bop, (« Je n’aurais jamais trouvé vraiment ma voie si je n’avais pas joué avec Miles » disait Coltrane »), mais aussi des musiciens de l’avant-garde américaine, s’essayant aux musiques répétitives, comme Terry Riley ou Steve Reich, ou encore des musiciens venus du rock comme  le groupe Soft Machine,  Frank Zappa ou Tim Buckley, dont le morceau « Strange feeling » est un simple démarquage de « All Blues », ainsi que le Velvet Underground, dont les leaders Lou Reed et John Cale sont de  grands fans de jazz.

Il explique comment ECM, label allemand rendu célèbre par Keith Jarrett (un ex de chez Miles, tiens, tiens…) interposé, basa son esthétique entière sur des leçons tirées de cet album. Divisé en 15 chapitres, avec intro et coda, remarquablement documenté, éclairant tout un pan de l’histoire du XXème siècle, ce livre est passionnant de bout en bout .« Érudit, lumineux, basé sur de solides recherches et des thèses plausibles, ce livre vaut la peine d’être lu ». Mojo

Une somme.

www.payot-rivages.net

 miles in blue
Miles in Blue |  Richard Williams
Du Velvet à ECM l’onde de choc Kind Of Blue

Traduit de l’anglais par Emilien Bernard et Alexis Allais
Genre : Musique et contre-culture
Collection : Rivages Rouge

Grand format  | 272 pages.  | Paru en : Avril 2011  | Prix : 21.00 €

GENCOD : 9782743622121  | I.S.B.N. : 2-7436-2212-1
Editions : Rivages

 

Lorsqu’en 1959, Miles Davis s’enferme en studio à Manhattan pour enregistrer l’album Kind Of Blue, il fait beaucoup plus que de graver le disque de jazz le plus connu et le plus vendu à ce jour à travers le monde : il met en marche une révolution musicale dont on mesure encore mal, un demi-siècle plus tard, les limites et la portée.

Ce livre explore cette incandescente odyssée. S’il existe de nombreux ouvrages sur le mystère Kind Of Blue, celui-ci est en effet unique en son genre. Au fil de ces pages d’une limpide évidence, le journaliste Richard Williams retrace les correspondances entre ce chef-d’oeuvre absolu de Miles Davis et bon nombre des avant-gardes culturelles de son époque. Analyse son impact sur le jazz à venir, de Keith Jarrett à Jan Garbarek, en passant par l’esthétique du label ECM. Souligne son influence sur les compositions de Terry Riley, Steve Reich ou LaMonte Young. Met à jour son héritage sur le rock de Soft Machine, du Velvet Underground ou de Brian Eno et même… sur le funk de James Brown ! Bref, avec ce livre inspiré, Richard Williams tente avec passion une expérience inédite : éclairer un pan entier de l’histoire de la musique sous un jour nouveau. Sous cette lumière bleue qui n’en finit plus de briller…

 

Kind-CBS-2

Miles Davis ‎– Kind Of Blue

Genre : Jazz – Style : Modal – Année : 1959

www.discogs.com/fr/Miles-Davis-Kind-Of-Blue/master/5460

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Pingback: #CHRONIQUE #LIVRE #MilesinBlue @GilbertA | Imago records & production

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone