#Chronique : Bastien Ribot « Violin Standards »

Le jeune violoniste toulousain, Bastien Ribot, a finalement sorti un album, sous son nom, après avoir cofondé le RP Quartet, la formation de jazz manouche la plus atypique et créative de ce siècle.

Malgré son titre, plutôt anodin, sa sélection de standards de violon du jazz est loin d’être banale. D’abord, il est accompagné d’un trio inattendu d’orgue Hammond et batterie (sans guitare ni basse). Ça change tout, même l’interprétation des classiques du swing de Django. Grâce à ses deux complices, ses trois invités et ses arrangements innovants, les standards deviennent des nouveautés et l’album s’inscrit tel le début d’une longue lignée. Ce disque s’ouvre avec une nuit au violon de Martial Solal et culmine sur les revisites des succès de ses idoles : Didier Lockwood et Jean-Luc Ponty.



https://www.bastienribot.com

Ecrit par Sir Ali

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone