#Chronique : Riccardo Del Fra « Moving People »

David Olère avait peint les camps de la mort. John Coltrane s’était révolté contre l’assassinat de noirs dans une église en écrivant Alabama. Le contrebassiste Riccardo Del Fra écrit Moving People, une fresque musicale qui l’inscrit dans la lignée des artistes engagés contre l’injustice.

L’oeuvre est intense et complexe comme les tragédies qu’elle dépeint : la misère, des êtres qui souffrent, des bateaux de l’espoir qui n’arrivent à aucun rivage, des mines qui explosent et tuent des enfants. Entouré de musiciens d’exception dont Kurt Rosenwinkel à la guitare, Riccardo Del Fra nous emporte dès le premier morceau éponyme, véritable hymne à la persévérance. La dernière note de l’album, qui se veut positive, nous laisse toutefois chavirés par l’émotion, comme ces bateaux qui luttent contre la tempête. Un chef-d’oeuvre.



http://riccardodelfra.net/fr/

Ecrit par Yael Angel

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone