#Chronique : Roccassera Quartet « Mescla »

Roccassera Quartet, ce quartet à nul autre pareil, fondé par le Mandolocelliste Jean-Louis Ruf-Costanzo, et qui tire son nom d’une montagne de la vallée du Paillon, dans le pays niçois, est une preuve supplémentaire de l’originalité et de la qualité des musiciens de notre région.

Composé de quatre musiciens d’exception, Jean-Louis Ruf-Costanzo lui-même est au mandoloncelle, qui est à la mandoline ce que la contrebasse est au violon, l’ami Frédéric Viale, qu’on ne présente plus, est à l’accordéon, Pascal Reva (de No Jazz) est à la batterie at aux percussions, et notre voisin transalpin Sergio Caputo est au violon. A la confluence de toutes les musiques méditerranéennes, et latines en général, le quartet explore des univers venus aussi bien des musiques occitanes que de la tarentelle sicilienne  ou du tango argentin, avec toujours une « bulle de jazz » comme disait Nougaro, (que je pense ils apprécient) car tous l’ont pratiqué ou le pratiquent encore. Leur premier album « Mescla » le bien nommé, car il s’agit bien là de mélange détonnant, vient de sortir et ils le présenteront officiellement le 27 septembre à L’Entrepont. En douze morceaux dont les titres sont en français, nissarte ou italien, ils démontrent l ‘originalité de leur projet, optant pour une musique réellement de groupe, plutôt que des démonstrations personnelles de virtuosité, bien que cette dernière soit loin d’être absente, ô combien ! Roccassera Quartet, une expérience unique dans le paysage musical azuréen, et à vivre absolument !

Roccassera Quartet « Mescla » Fatto in casa, Parution 27 septembre 2019.

Concert le même jour à 20h30,  à l’Entrepont, 109,  route de Turin, Nice.

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone