#LiveReport Nice Jazz Festival jour #4 : José James, Hocus Pocus, Jean Luc Ponty

Pour ce vendredi, la programmation du Nice Jazz Festival s’annonçait particulièrement intéressante ; José James, Hocus Pocus, Jean Luc Ponty, tant de variété dans une même soirée ! Et le résultat était plus que satisfaisant.

Jean Luc Ponty qui clôturera la soirée a ravi les nostalgiques des 70′. Une légende qui a joué avec les plus grands musiciens comme Stanley Clarke, Al Di Meola, Chick Corea pour n’en citer que quelques-uns.

Avant c’était Hocus Pocus qui a réussi à capter l’attention de toute l’audience même de ceux qui ne les connaissaient pas. Le groupe de hip-hop mais aussi de jazz, avec une belle section cuivre, guitare, basse, batterie et DJ a réellement mis de feu à Massena avec des morceaux de tous horizons et de leurs plus anciens albums. Avec en featuring rien d’autre que Mr. J Medeiros, membre des Procussions.

Mais le point majeur de la soirée était en première partie ! José James qui débutait sur Massena pour son hommage à Bill Withers avec peu de monde commence par le morceau Ain’t no Sunshine. Un bon signe pour signifier à son audience qu’il n’est pas là pour jouer aux cartes ! Les soupçons se confirment quand dés le deuxième morceau il saute rejoindre la foule qui crée un petit cercle autour de lui. Le monde grandit au fur et à mesure et tous ceux qui arrivent sont directement bienvenus dans son univers. Alors que tout le monde était focalisé sur lui, on pouvait entendre derrière nous les musiciens très haut de gamme qui l’accompagnaient. Une bassiste avec un voix très prenante, un guitariste qui n’a cessé d’enchaîner des solos à en faire pâlir plus d’un et un batteur déchaîné. Outre les morceaux de Bill Withers, il a aussi repris des morceaux de ses précédents albums comme « You can come to my door »  et s’est permis une excellente reprise de Jimi Hendrix. José James a témoigné de son grand talent d’arrangeur, de guitariste, de chanteur mais aussi de rappeur avec le morceau de Freestyle Fellowship « Park Bench People ».

http://www.nicejazzfestival.fr

Photos : © Z@ius / Next Movement

Ecrit par Gaëtan Juan

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone