#LiveReport : Nina Papa Quintet « Evidencia »

Grand ! Tout simplement grand, C’est le premier mot qui nous soit venu à l’esprit après ce concert de Nina Papa et de son quintet à l‘Espace Magnan à Nice, le vendredi 28 septembre dernier.

Accompagnée d’un quintet de musiciens hors-pairs : Marc Peillon, contrebasse, Béatrice Aluni, piano, Cedric Ledonne, batterie, qui alternait avec Alain Ruard, Franck Ledonne, percussions, et  « last but not least » l’impérial Baptiste Herbin au saxophone alto, Nina était venue présenter son dernier album « Evidencia » qui fait l’objet d’une distribution nationale, d’où ce concert. Magnifique dans une robe rose et chaussée de hauts talons, la « Meilleure chanteuse brésilienne de la Côte d’Azur » (La Strada) dévoila peu à peu les charmes de son nouvel album dont beaucoup de compositions sont co-signées par Béatrice Aluni, et aussi Marc Peillon. Les paroles sont en revanche majoritairement dues à la plume de Nina. Tous les musiciens présents sur l’album étaient sur scène ce soir là, à l’exception de l’invité de marque André Ceccarelli, retenu ailleurs. Les ballades Jazzy alternent avec les titres plus  « UP tempo » et à forte coloration bossa nova et samba, puis Nina nous fait part de son amour de la chanson française, et interprète deux classiques de cette dernière, un version très personnelle de   « La Javanaise » de Gainsbourg, ainsi que « L’amour est plus fort que nous » du niçois Francis Lai. Signalons les performances individuelles des musiciens, en particulier  Baptiste Herbin, bien sur, qui tutoie les étoiles à chaque intervention, Marc Peillon, impeccable comme toujours, et tous les autres. Une soirée tout simplement magique !

Photo : Maria Lucia de Lima

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Poulpy 1 octobre 2018 16 h 11 min / Reply

    Euhhhhhhhhhhhhhhhhh ….. moi je l’ai vu rose sa robe … mais pour le reste je suis d’accord avec toi, très très beau concert, un quintet de très haut niveau musical pour accompagner la très belle voix de Nina, qui en plus sait danser, elle ! ( private joke pour ceux qui étaient à Unojazz Sanremo 2015 🙂 )

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone