R.I.P Roswell Rudd

Tristesse… L’illustre Roswell Rudd, pionnier du trombone moderne, nous a quittés le 21 décembre dernier à l’âge de 82 ans. Il s’est éteint dans sa maison de Kerhonskon, (quartier de New York).

Ce grand instrumentiste pourtant bercé par le dixieland, fut de toutes les aventures du free-jazz des années soixante jusqu’à aujourd’hui et le compagnon de route de gens comme Archie Shepp ou Steve Lacy. Il participa à bon nombre d’oeuvres phares de la « New Music » comme le fameux Liberation Music Orchestra de Charlie Haden.
.

Il fut de toutes les avant-gardes, et se passionnait également pour les musiques traditionnelles, en particulier celle du Mali, ou il rencontra d’ailleurs notre ami Jo Kaiat (lire le Jazzophone #9) et collabora avec le joueur de kora Toumani Diabaté, avec lequel il enregistra l’album Malicool.

Ouvert à tout, il s’était même produit avec le groupe de « Noise rock » Sonic Youth. Dernièrement il s’intéressait à une musique  encore plus lointaine, celle de Mongolie, en enregistrant un CD, intitulé Blue Mongol, avec le groupe Mongolian Buryat, tout en collaborant parallèlement avec des musiciens « latinos » de New York. Un grand musicien, chercheur infatigable de sonorités nouvelles, un enseignant, un humaniste…Il sera beaucoup regretté.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Roswell_Rudd

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone