#Jazz & #Ciné : « Le Blues de Ma Rainey »

Adaptation cinématographique de la pièce de théâtre Ma Rainey’s Black Bottom (1982) d’August Wilson mettant en scène la chanteuse de blues Ma Rainey, ce film conte l’histoire de la naissance du blues et du jazz modernes, le passage d’une forme d’entertainment » (amusement, distraction…) comme disent les Américains, à une forme d’art, sans doute l’une des plus importantes du vingtième siècle, si ce n’est LA plus importante. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Jazz & #Littérature : « Barney Wilen, Blue Melody »

Premier et seul (à ma connaissance) livre consacré à l’une des figures les plus originales du jazz français, le regretté saxophoniste niçois Barney Wilen, « Blue Melody » écrit par cette grande plume qu’est Yves Buin, psychiatre, écrivain et critique de jazz, spécialiste de Jack Kerouac et de la littérature Beat, vient à point pour nous remémorer l’oeuvre incontournable et passionnante de ce météore. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Chronique : Stefano Di Battista « Morricone Stories »

Nombreux sont les jazzmen à s’être attaqués à l’oeuvre des grands compositeurs de musiques de films. Citons pour mémoire Herbie Hancock ou Miles Davis pour George Gershwin, Bill Evans pour Michel Legrand, et beaucoup d’autres. Ici, c’est le grand saxophoniste alto italien Stefano Di Battista (peut-être le plus grand des saxophonistes de jazz de la Péninsule) qui nous livre son interprétation de l’oeuvre de son compatriote Ennio Morricone, connu dans le monde entier pour son travail avec le réalisateur Sergio Leone, et aussi pour ses mélodies qui illuminaient les films de Henri Verneuil ou de Bernardo Bertolucci, et dernièrement de Quentin Tarantino.

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone