Paroles de Jazz #11

Ma vision du jazz est celle d’un adolescent de 18 ans, bercé par la musique depuis son plus jeune âge, étudiant en musicologie et musicien autodidacte. Il est évident que je n’écoute pas que du jazz, mais tous les styles de musique, du rock au rap, en passant par la soul. Et de toutes les périodes… de George Benson à Orelsan, en passant par Gogo Penguin.

Pour moi, il y a quelques années, le jazz était une musique abstraite et obscure, dissonante, informe que je considérais comme expérimentale, sans compter sur mon père qui me disait que j’étais « trop jeune pour la comprendre ». J’ai commencé à l’approcher avec Gogo Penguin, un trio d’Angleterre. Leur son m’a paru tellement clair et pur… j’ai compris que parfois les mots ne sont pas le seul moyen de s’exprimer. En écoutant « To drow in you » ou « Murmuration » de leur album V.2, je me suis rendu compte que je pouvais les interpréter, selon mes émotions, de manière totalement différente.

C’est peut-être ça le jazz : une musique que l’on peut interpréter et ressentir comme bon nous semble. Même si elle est particulièrement complexe sur les partitions, le jazz est une musique que l’on ressent plus qu’on ne comprend. Cependant ceci n’est pas tout le jazz ! Il y a des variations. Je pense par exemple à un groupe assez récent, Post Modern Jukebox, un collectif apparu sur YouTube, qui reprend des morceaux très connus et les adapte dans un jazz de différentes époques !

Je vois le jazz comme un moyen de s’exprimer librement au travers de la musique. C’est pour moi le style musical qui fait ressentir le plus de choses et qui peut s’exprimer pour défendre des causes. Je pense notamment à Marquis Hill, qui a consacré un morceau aux femmes lors de son concert récemment au Forum Nice Nord.

Je pense aussi à Christian Scott qui disait  » n’ayez pas peur d’être libre, d’être vous  ».

Avec son projet R+R=Now, Robert Glasper accompagné de Terrance Martin, Christian Scott, Derrick Hodge, Justin Tyson et Taylor McFerrin, rassemble pour un album des artistes très talentueux afin d’essayer de représenter ce qu’est la musique à notre époque, chacun apportant ainsi sa vision du jazz. Nous obtenons un album très varié sur ce que peut être le jazz.

Mais tout le monde a sa propre vision de cette musique si complexe. Pour moi, le jazz c’est une affaire de sentiments, de ressenti, d’émotions. C’est pour ça que c’est un style qui m’attire tout particulièrement et que je comprends de mieux en mieux, en me forgeant de l’expérience dans le vaste domaine de la vie. Le jazz m’a permis de me conforter dans ce que je pensais. Il m’a dit ce que je voulais entendre quand je voulais l’entendre. Le jazz c’est ce soutien dont on peut avoir besoin tous les jours, qui nous remet sur pied. Le jazz… c’est pour moi un genre musical unique, que l’on interprète toujours différemment. C’est une source intarissable de sensations et de réconfort. Mais aussi de force et de courage. Le jazz c’est… bien plus que de la musique.

Ecrit par Gaëtan Juan

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone