#LIVEREPORT Charlie Jazz Festival 2018

C’est sous la luxuriante plataneraie du domaine de Fontblanche à Vitrolles que la 21ème édition du Charlie Jazz Festival s’est tenue, avec une programmation ambitieuse concoctée par son directeur Aurélien Pitavy qui redonne toute sa place au jazz, sans tenter les grand-écarts hasardeux auxquels certains grands festivals de jazz nous habituent désormais.

Suite →

Ecrit par Benjamin Grinda

Fête de la Musique & Sortie du Jazzophone #15 à l’école de Condé à Nice

Retrouvez nous en live à l’occasion de la fête de la musique et pour la sortie du Le Jazzophone #15 d’été 2018, dont le gagnant du concours organisé à cette occasion a illustré la couverture, et avec la participations des artistes Merakhaazan et du groupe Alien Sparks avec également la Vinyl Session de Franck Delasoul alias Z@ius pour une soirée musicale jazz to d’n’b !!!

Suite →

Ecrit par Imago records & production

#PORTRAIT James Andrews

Le trompettiste de La Nouvelle-Orléans James Andrews joue et chante naturellement, un peu à la manière de Louis Armstrong avec qui il a, d’ailleurs un petit air de ressemblance. Comme l’an dernier, il sera cet été sur la Côte d’Azur. Suite →

Ecrit par Lascaux Daniel

Hommage à John Coltrane par les élèves du Conservatoire de Nice

Vendredi 09 février 2018  – Forum Jorge François à Nice à 20h30

Pour le cinquantième anniversaire de la mort du géant du saxophone moderne John Coltrane (23 septembre 1926 -17 juillet 1967), les élèves du Big Band du Conservatoire de Nice donneront une série de concerts dans lesquels  ils interpréteront la musique de John Coltrane, avec un répertoire allant de « Blue Train » 1956) à « A love Supreme » (1964) sous la direction de Marcelo Vesozzo, professeur au Conservatoire de Nice, et avec comme soliste Jean-Marc Baccarini, professeur de saxophone dans le même établissement et spécialiste passionné de John Coltrane. (son fils s’appelle John et sa fille Naima, c’est dire°). Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

Festival Musiques du Monde avec Danyel Waro et Françoise Tonteling

Danyèl Waro est resté fidèle à  la tradition acoustique du maloya, le blues de la Réunion, et il en est le « héros » reconnu. Musicien et poète, il sait faire chanter le créole avec une émotion sans pareil: « Pour moi le maloya, c’est d’abord le mot », précise-t-il. « Je cherche la cadence, l’image, le rythme dans le mot. Grâce au maloya, j’ai pris du recul par rapport à la philosophie cartésienne, aux jugements trop conceptuels. Le maloya m’a remis en accord avec la Réunion, avec les gens, avec notre langue ». Suite →

Ecrit par Imago records & production
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone