#JAZZ& #HISTOIRE : Il était une fois l’Acid Jazz

Commençons par une mise en situation. Nous sommes à la croisée de la fin des années 80 et le début des années 90. Le mur de Berlin s’est effondré et un vent de liberté souffle sur l’ancien bloc soviétique. Nous avons abandonné le baladeur cassette autoreverse, remplacé par le compact disque portable. L’Angleterre n’est plus déchirée entre les Beatles et les Stones et hésite encore entre Oasis et Blur. Manchester vit au rythme des soirées mythiques de l’Hacienda. À l’écart de cette agitation, de jeunes Londoniens croisent des influences soul,funk, disco et jazz et jettent les bases de ce qui deviendra l’Acid Jazz. Objection votre honneur ! Une fois de plus, l’auteur de ses lignes s’éloigne de l’essence de ce magazine : le jazz. Pour citer mon responsable de rédaction qui lui-même cite le grand Duke Ellington : « le jazz est la liberté d’avoir beaucoup de formes ». Suite →

Ecrit par Cyril Hely

#Chronique #Souvenirs #70ans Nice Jazz Festival : Datskat

Lorsque Franck m’a proposé d’écrire quelques lignes sur un de mes plus beaux souvenirs du Nice Jazz Festival, une certaine tendance à la facilité et la paresse, doublée d’une mémoire de poisson rouge, m’ont incité à scruter l’année 2017. La prestation mystique du prophète Kamasi Washington étant déjà abordée par une autre camarade, j’ai dû me résoudre à l’impossible : parcourir le passé glorieux du Nice Jazz Festival à la recherche de ma madeleine de Proust.

Suite →

Ecrit par Cyril Hely

Oxmo Puccino au Théâtre de Grasse

Un cactus de Sibérie sur la Côte d'AzurUn cactus de Sibérie sur la Côte d’Azur. C’est dans le petit théâtre de Grasse que se présente sur scène, non pas le Black Popaye, non pas John Smoke, mais le cactus de Sibérie.

Suite →

Ecrit par Trane
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone