29/01/19 Sortie du Jazzophone #17 à la Svetà Gallery à Nice

Au Jazzophone l’an neuf !

Bonjour à tous, Le Jazzophone #17 vient de paraître, avec une nouvelle maquette et de nouvelles rubriques. Un nouveau numéro, très axé sur les rapports du jazz avec l’image (rubriques « jazz et photographie », « jazz et peinture » …) et dont la couverture été réalisée par notre ami et collaborateur Ananou Jacky, au vernissage duquel nous vous convions le 29 janvier à la Svetà Gallery, 18 rue Bonaparte à Nice, à 18h30 pour le lancement de ce numéro.

Happy Jazzy New Year !

Ecrit par Imago records & production

A Bout de Souffle

Lorsque l’on interroge les personnes sur les instruments qu’ils associent spontanément au Jazz, revient inlassablement la trompette, le saxophone, la contrebasse voire la batterie. Rarement la flûte. Et pourtant, comme nombre d’instruments à vent, elle est légitime et peut assumer sa part d’héritage. Suite →

Ecrit par Cyril Hely

#LiveReport : Les Zazous de St Germain à la Cave Bianchi

Imaginez être monté dans  »La Machine à explorer le temps » de H.G.Wells le 17 Janvier 2019 à Nice et vous retrouver à Paris, plus exactement à Saint Germain des Près, à la charnière des années 50 et 60, à l’époque où Miles Davis fréquentait Juliette Gréco et composait la musique d’Ascenseur pour l’échafaud pour Louis Malle dont on dit qu’il est l’un des  premiers films de La Nouvelle Vague Gainsbourg composait « La Javanaise » pour la même Juliette Gréco, quand comme le disait Audiard « Toute la rue était dans les caves ». Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#INTERVIEW « La Marche Paisible » de Jimmy Owens

Si vous avez encore un vieux vinyle des années 60/70 de Lionel Hampton, Charles Mingus ou Count Basie, il y a parmi les trompettistes de ces orchestres un certain Jimmy Owens et pour ceux qui ont connu la Grande Parade du Jazz aux Arènes de Cimiez à Nice, il fut un guest star très apprécié… bon, c’était hier… aujourd’hui, à 74 ans, bon pied bon œil, il est revenu sur la Côte d’Azur, invité par ABC Music Project à l’Espace culturel et Solidaire, Forum Jorge François à Nice. Rencontre… Suite →

Ecrit par Jean-Pierre Lamouroux

 #Portrait : Scott Parker Allen, 40 ans de carrière 

Né le 28 mai 1956 à Orange, New Jersey sur la côte Est des États-Unis, Scott Parker Allen présente très tôt des dispositions pour la musique. Enfant, dans le salon de sa maman devant l’électrophone familial, il mime déjà la direction d’orchestre sur « La Marche turque » de Mozart, et pose ses doigts sur n’importe quel instrument de musique dès qu’il en voit un.

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Jazz & #Art – Blue Note Covers : Ça donne envie de les entendre…

Blue Note a été fondé en 1939 à New York par Alfred Lion et Francis Wolff. C’est à partir de 1955 que le duo sera rejoint, à leur demande, par un jeune graphiste américain, Reid Miles. Âgé de 28 ans, il aura pour mission de créer les pochettes des disques du label qui s’intéresse de près à un nouveau courant soufflant sur le monde du jazz, le Hard Bop. John Coltrane, Donald Byrd, Grant Green, Freddie Hubbard, Lee Morgan, Eric Dolphy, Herbie Hancock, Tony William, Jimmy Smith, Thelonious Monk, Miles Davis, The Jazz Messengers en sont les précurseurs.  Suite →

Ecrit par Jacky Ananou

#Interview – Thierry Maillard : c’était le bon moment !

Thierry Maillard est certainement le pianiste compositeur Français le plus éclectique de la planète jazz. Que ce soit en solo, en duo (Denis Chambers et John Patitucci) en composition de musique de film (Arthur et les Minimoys de Luc Besson) et ce plus d’éclectisme il le doit à sa passion pour la musique classique (quatuor à cordes en 2003) et en 2015, où il associe son trio a l’Orchestre Philharmonique de Prague. Mais il lui manquait ce que tout musicien de jazz désire : diriger un Big Band. Inviter à présenter son orchestre de 15 musiciens en début d’été lors des journées Musicora a Paris la Villette il a donné au public ces premières compositions également gravées sur le CD Pursuit of Happiness.  Suite →

Ecrit par Jean-Pierre Lamouroux

#LiveReport – Vincent Segal : Jazz Solo Legend #9

Malgré une pluie fine et glaçante, la cave Bianchi était complète, pour ce dernier Jazz Solo Legend de l’année, que l’on pourrait rebaptiser Jazz Cello Legend pour l’occasion. Plus le moindre fauteuil ou tabouret de bar pour s’asseoir. Les derniers arrivés ont dû rester debout pour écouter et voir, regarder et entendre, le violoncelliste Vincent Ségal, seul avec son instrument et quelques percussions.

Suite →

Ecrit par Jacques Lerognon
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone