#LiveReport : Les Zazous de St Germain à la Cave Bianchi

Imaginez être monté dans  »La Machine à explorer le temps » de H.G.Wells le 17 Janvier 2019 à Nice et vous retrouver à Paris, plus exactement à Saint Germain des Près, à la charnière des années 50 et 60, à l’époque où Miles Davis fréquentait Juliette Gréco et composait la musique d’Ascenseur pour l’échafaud pour Louis Malle dont on dit qu’il est l’un des  premiers films de La Nouvelle Vague Gainsbourg composait « La Javanaise » pour la même Juliette Gréco, quand comme le disait Audiard « Toute la rue était dans les caves ». Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

Paroles de Jazz #11

« Je crois avoir toujours écrit en écoutant le Jazz, je dis le Jazz et non « du » jazz telle cette chose que l’on consommerait dans des bacs sur lesquels on indique que l’acheteur va gagner 30% sur le prix d’origine. Non, les 30% de sueur jamais payée dans les années 20, les années 40 ou les années 60 sont le pourcentage auquel je pense lorsque Thélonius Monk ou Bud Powell se feront matraquer par les « cops ». Lorsque j’écrivais à la fin des années 90 sur l’envers de St-Germain-des-Près (Le Minotaure. Souvenirs d’une librairie de Paris (1948-1987)) et autour du Surréalisme hétérodoxe, j’écoutais les émissions d’Alain Gerber sur France Musique, ses feuilletons radiophoniques sur Erroll Garner ou Bill Evans, mes pianistes préférés, des feuilletons qui n’en finissaient plus pour mon plus grand bonheur d’auditeur.

Suite →

Ecrit par Denis Chollet

#LITERRATURE La France underground de Serge Loupien

En 400 pages et 12 parties (12 mesures d’un long blues), sous-titrées « 1965/1979 – Free Jazz et Rock Pop le temps des Utopies », Serge Loupien va tenter de déterminer si la musique, le Free Jazz, le rock underground, la pop alternative sont miscibles ou seulement solubles dans les idées révolutionnaires. L’auteur, bien connu des lecteurs de Libération, nous raconte, comme s’il y était, comme si nous y étions aussi, presque deux décennies où, les expérimentations, techniques, rythmiques, dOrnette Coleman, Archie Shepp et consort ont succédé aux yéyés. Suite →

Ecrit par Jacques Lerognon

Avec la Nouvelle année le Jazzophone nouveau est arrivé !

Avec cette annèe 2019, que nous vous souhaitons bien evidemment bonne et heureuse, parait aussi le numéro d’hiver du Jazzophone. Un Jazzophone étoffé, enrichi avec une plus grande place laissée à l’art graphique, comme le montre la couverture réalisée par le peintre niçois Jacky Ananou, dont nous faisons dans ce numéro le portrait, avec également des nouvelles rubriques (« Jazz et Photographie »), de nouveaux et nouvelles collaborateurs et collaboratrices, et une maquette plus aérée. Un numéro d’hiver qui vous apportera des nouvelles fraïches du monde du jazz, cette musique à nulle autre pareille. Encore une fois, bonne année et bonne lecture ! Et au passage nous vous proposons le dernier clip du jeune trio de jazz féminin Geiko Bam qui vient de sortir leur 1er EP sur Imago records & production !

Ecrit par Imago records & production

#Jazz & #Chanson : De l’eau dans le gaz…

Il y a, paraît-il, de l’eau dans le gaz entre le jazz et la java. Du moins, c’est ce que l’on retient après que l’un des représentants les plus symboliques de la chanson française nous l’ait seriné dans un de ses plus grands succès ; et la carrière de ce représentant, Claude Nougaro, que l’on savait fervent amateur de Jazz, nous amène à nous poser la question : et entre la Chanson et le Jazz, ça va comment ?  Suite →

Ecrit par Jean Bellissime

Les Bons Conseils du DR Jazzophone #4

Ami.e du Jazzophone, lorsque nous nous sommes séparés, avant l’été, tu t’adonnais aux plaisirs de la course. Officiellement, l’objectif était d’être fidèle à la devise « Men sana in corpore sano », de reprendre la main sur son futur (harmonie du corps, de l’esprit et surconsommation de quinoa et graines de courge).  Officieusement, nous ne sommes pas dupes. Tu es de retour dans le game avec le désir de séduire. Et tes sacrifices ont payé puisque tu as obtenu un rendez-vous, sans passer par une application (ce qui aujourd’hui mérite le respect).  Suite →

Ecrit par Cyril Hely

#LiveReport : Les Barons « Tribute to Wes Montgomery » à Cannes

Le magnifique quartet, composé d’Amaury Filliard à la guitare, Fred d’Oelsnitz au piano, Christian Pachiaudi à la contrebasse, et Alain Asplanato à la batterie, qui se produit sous le nom (mérité) « Les Barons », car se sont des seigneurs de leurs instruments respectifs, avait choisi de rendre hommage à l’un des plus géniaux guitaristes de jazz de tous les temps, Wes Montgomery. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Chronique : Miles Davis : Les sessions photographiques de Leloir

Les fans de Miles et ils sont (très) nombreux vont se réjouir, voilà que paraissent une série de très belles photos, dont certaines absolument inédites, prises par le grand photographe de musique Jean-Pierre Leloir, collaborateur de Jazzman, Jazz Magazine, Rock & Folk, le Nouvel Obsl’Express, etc, au fil des longues années de complicité qui l’ont lié à Miles Davis.

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone